Notre film coup de cœur : Les évadés

admasband.com-film-les-évadés-avis

Ce film dramatique américain réalisé par Frank Darabont est sorti le 01er mars 1995. Il affiche dans son casting les acteurs suivants : Tim Robbins, Morgan Freeman, Bob Gunton et plus.

Synopsis du film

En 1947, Andy Dufresne est condamné à vie pour l’assassinat de sa femme et de son amant alors qu’il se déclare innocent. Il est alors enfermé à Shawshank, le pénitencier aux conditions les plus rudes de l’Etat du Maine. Il va découvrir la dure vie de la prison et y fera également la connaissance de Red, un noir désabusé, qui est incarcéré depuis 20 ans. Une histoire d’amitié commence à lier les deux hommes….

Critique du film les évadés

Ce film est une adaptation cinématographique d’un roman de Stephen King. Frank Durabont a su lui donner une touche poignante, dure, humaine, bouleversante à travers des scènes qui traitent l’injustice judiciaire et les conditions de prison. Le métrage est parfaitement réalisé et incroyablement écrit. Il met en lumière plusieurs sujets. D’une part, il y a la situation des prisonniers qui ne sont même pas considérés comme des humains et d’autre part, il y a l’espoir qui anime les détenus. La plupart des séquences se déroulent dans la prison mais c’est intéressant de remarquer que les personnes enfermées dans des quatre murs puissent encore donner de réflexions sur les thèmes importants de la vie. Andy Dufresne est interprété par Tim Robbins.

admasband.com-film-les-évadésC’est Morgan Freeman qui apporte plus de clarté à l’histoire avec sa voix off. On éprouve de sympathie pour Andy qui clame son innocence. Ces heures en prison ne sont pas pour lui de tout repos, les autres détenus constituent de danger tandis que d’autres sont plus sympathiques. Et tout cela est interprété magistralement par le du duo Andy Dufresne et Red. Le reste du casting est également exceptionnel avec Bob Gunton dans la peau du directeur de prison, Clancy Brown dans le rôle du capitaine Hafley. Pendant 2h20 mn, Frank Darabot narre l’univers carcéral sans temps mort. Les distractions sont presque inexistantes mais on ne s’ennuie pas pendant le long métrage. Et on s’attachera au fur et à mesure à chaque fois qu’il y a un nouveau personnage. Même les rôles secondaires sont bien écrits. La trame du film est d’ailleurs développée afin qu’il se passe toujours quelque chose et les trente dernières minutes de la fin réservent une surprise. Les évadés est un film bouleversant, et suscite une émotion entre le rire et les larmes. Il laisse une belle leçon sur l’incarcération, l’amitié, la justice, la réinsertion (Andy devient bibliothécaire et apprend à lire aux prisonniers, il leur donne ainsi un nouveau sens à la vie). Le scénario ne tombe pas dans le cliché et offre quelques rebondissements. Il expose également avec maestro le côté humain des âmes ainsi que leur face sombre.

Concernant la réalisation, l’image et les couleurs dans l’enceinte de la prison sont réussis. Les plans rapprochés parachèvent les actions. Enfin, la bande son est assez agréable et accompagne bien le récit même si elle aurait pu être mieux (c’est le petit bémol de ce film).