Présentation du film La Belle et La Bête 2017

admasband.com-la-belle-et-la-bête-2017-presentation

Loin d’être à la première fois de l’adaptation au cinéma de l’œuvre de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont : La Belle et la Bête, sur grand écran, les fans s’attendent certainement à quelque chose d’original, de plus impressionnant que ce qu’ont pu offrir Jean Cocteau et Christophe Gans à l’époque. Entre les mains de Bill Condon, le réalisateur de Twilight – Chapitre 5 : Révélation 2ème partie, le chef-d’œuvre de Disney peut-il encore plaire ? Voici mon avis.

L’histoire qui se répète

C’est au cœur d’un petit village français du XVIIIe siècle que l’histoire se déroule. Ici  vit Belle (Emma Watson), une jeune fille animée par beaucoup de rêves et une très grande imagination. Elle adore particulièrement lire et se trouve être la préférée de son père (Kevin Kline), un vieil auteur étrange. Une nuit, celui-ci se perd dans la forêt et trouve refuge au château de la Bête (Dan Stevens). Furieux et le prenant pour un malfaiteur, ce dernier le jette au cachot en attendant de lui infliger une punition appropriée. Ayant eu vent de ce qui est arrivé à son père, Belle décide de se sacrifier pour prendre la place de son père dans l’antre de la Bête. Au château, Belle découvrira petit à petit que derrière le masque du monstre, se cache un Prince Charmant mourant d’amour pour elle, mais contraint de se taire car souffrant d’une terrible malédiction.

Du neuf avec du vieux

admasband.com-la-belle-et-la-bête-2017-emma-watsonC’est devenu dans les habitudes de Disney ces derniers temps de s’attaquer à tous les grands classiques d’antan pour faire du « neuf » à la hauteur de l’attente des cinéphiles d’aujourd’hui. Et au fil du temps avec Maléfique, Le Livre de la Jungle, Cendrillon et bientôt La Belle et la Bête ou encore Cruella, force est de constater que le contraste est tel que les vieux regrettent toujours leur belle époque au profit des jeunes qui vont enfin trouver les vieilles histoires moins barbantes. Dans la version dessin animé comme dans la version ciné, La Belle et la Bête va pourtant rester un conte féérique. Une histoire improbable à laquelle les enfants risquent pourtant de toujours croire.

Exit les chansons d’origine

Disney a l’avantage d’avoir écrit par ses propres soins les chansons d’origine de toutes ses œuvres. Maintenant si pour la version (un peu plus) réelle de La Belle et la Bête, Disney décide d’apporter quelques modifications sur certaines paroles, personne n’ira l’en empêcher. D’un point de vue littéraire, on pourrait penser que ces changements ont pour origine la contrainte de devoir traduire le texte de l’histoire source pour une plus grande facilité d’adaptation au ciné. D’un autre côté, on pourrait tout simplement croire que des chansons qui datent des années 90 ont tout simplement besoin d’être un peu revues pour que l’histoire colle davantage avec l’époque d’aujourd’hui. Par contre, au niveau des décors, des costumes et des effets spéciaux, La Belle et la Bête reste à la hauteur et l’esprit festif du dessin-animé est toujours là. Bref, attendons de voir pour en parler davantage.